« Heureux qui comme Ulysse a fait un bon voyage…! » Une expression bien connue qui continue à traverser des siècles et a toujours aujourd’hui sa lettre de noblesse dans la littérature française.
Les cérémonies festives de ce soir à l’honneur de 10 docteurs, tous, fils du Sud-Kivu, après leur défense de thèses au cours de l’année académique 2018-2019 à l’Université Pédagogique Nationale de Kinshasa qui leurs ont permis d’atteindre la sommité scientifique en est un témoignage éloquent. Honorés par l’autorité provinciale du Sud-Kivu au travers une cérémonie parrainée par l’Excellence et grand notable Norbert Kantitima, les lauréats ont eu droit aux ovations pour les résultats réalisés malgré leur parcours parsemé de beaucoup d’embûches. Parcours qui a été tracé par le coordonnateur actuel de l’école doctorale le Professeur Murega Mashanda, le doyen Professeur ordinaire Kaningini Boniface et même par le Représentant des lauréats. Il a fallu avoir, « la foi en soi, la patience, le professionnalisme, l’excellence, le sérieux dans le travail, l’abnégation et le sens de sacrifice » a fait remarqué le coordonnateur de l’école doctorale pour que les lauréats puissent atteindre l’objectif. Ils étaient nombreux à être appelés mais peu ont eu la chance d’être élus soit dix seulement qui ont obtenus leurs doctorats et cela, dans diverses filières. Le hasard des circonstances a fait que tous les territoires du sud-kivu ont été représentés par au moins un lauréat sauf les territoire d’Uvira et Idjwi. Difficile a été ce parcours parce que c’est depuis 2010 que l’aventure a commencé après qu’ils aient défendu en mi-chemin, soit en 2014 la mémoire de DEA. L’implication personnelle du grand notable Norbert Kantitima a été une grande bouffée d’oxygène pour que ces lauréats arrivent à défendre leurs thèses. Tous ceux qui ont pris la parole pour la circonstance l’ont témoigné et cela, de la plus belle manière. L’amour de ce grand notable pour le rayonnement de alma mater en province du sud-kivu voire dans toute la RDCongo n’est plus à demontrer a fait remarqué le prof M’zee Patrick Somora qui d’alleurs a informé les invités venus pour la circonstance que l’ISP-Bukavu a reçu 5 autres thèses après l’année académique 2018-2019. Pour dire que la moisson est abondante et cette institution supérieure pédagogique continue à confirmer son leadership dans l’enseignement supérieur pédagogique dans toute la Zone Est de la RDCongo. Ceci, fait manifestement la fierté de la province du Sud-Kivu au regard de diverses ressources que cette institution pédagogique regorge. C’est à juste titre que le prof ordinaire Kaningini Boniface, initiateur de cette école doctorale et Madame le professeur Masoka, Presidente de la conférence des chefs d’Etablissements de l’ESU au sud-Kivu ont demandé l’implication du notable Norbert Kantitima pour la conversion de l’ISP/Bukavu à l’Université Pédagogique. Demande qui ne pouvait pas être refusée par ce fils du sud-kivu du fait que lui même est le produit de cette institution qui, pour pour la circonstance, a recommandé aux lauréats de semer à tout vent. L’ISP n’a pas de raison de rester stationnaire. Elle doit continuer à rayonner a-t-il fait remarquer d’autant plus qu’elle a eu déjà à produire des décideurs au niveau provincial et national. Il a émis le voeu de voir instaurer à l’ISP-Bukavu une caisse de solidarité pour la bourse des futurs doctorants. Pour lier la parole à l’acte, il a déboursé séance tenante sa contribution. L’idée est apparu louable aux yeux de plus d’un, présents dans ces cérémonies car comme l’a fait remarqué le Gouverneur de la province Théo Ngwabige que c’est rare qu’on puisse produire dix docteurs au même moment quand on sait le coût qu’on investit pour un seul. L’autorité provinciale a recommandé aux lauréats la solidarité et l’amour pour aider le Sud-Kivu à booster son développement. Des cadeaux sont venus dans tous les sens en commençant par le premier citoyen de la province pour récompenser les efforts des lauréats. Les épouses de ces derniers n’ont pas été oubliéés par le grand notable Norbert Kantitima au moment où l’on sait, que ces dames ont fourni beaucoup de sacrifices pour encouger leurs maris dans cette entreprise. Temoin vivant à ces céremonies, le Mwami Kalenga est satisfait de voir que son fils, le docteur Kaningini Kyoto a été parmi les lauréats du jour. Signalons que le diner a été agrémenté à la grande satisfaction des invités sous les pas de danses d’un orchestre évoluant localement à Bukavu. En en croire, le diner de ce 15/09/2020 pour célébrer la bravoure et l’endurance de ces lauréats a été une meilleure manière de couronner les efforts de ces fils du sud-kivu qui, malgré les embûches tout au long de leurs études doctorales, n’ont pas voulu abandonner. « Heureux qui, comme Ulysse, a fait un bon voyage ».

Catégories : Activités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *