Il s’est ouvert aujourd’hui ce lundi 25/11/2019 à Mwenga centre dans la grande salle de la chefferie de Basile, les travaux de forum de budget participatif, exercice 2020.Ce forum a connu la participation du délégué de l’administrateur du Territoire, de chefs de différents services de l’État, des chefs de groupements et villages, la société civile et différents groupes sociaux vulnérables. Cet exercice, qui en est à sa quatrième expérience s’inscrit dans la logique de l’esprit de l’arrêté provincial n°12/031/GP/SK/du 05/10/2012 portant institutionnalisation du Budget participatif dans les Entités Territoriales Décentralisées de la province du Sud-Kivu.
Si sur le plan de présentation, il se remarque que la Chefferie de Basile est en perpétuelle amélioration, il n’en est pas pour autant sur le plan de fond. En effet, les données des recettes locales du 01/01/2019 au 31/09/2019 viennent de relever une triste réalité.Le faible taux de mobilisation des recettes locales soit 14% est une illustration éloquente. En réalité, la Chefferie de Basile a diagnostiqué vingt cinq problèmes qui ruinent aujourd’hui la mobilisation des recettes. Comme conséquence, plusieurs projets sociaux de base inscrits dans le plan de développement local 2018-2022 ont du mal à être exécutés. C’est qui, tout naturellement, ne peut pas favoriser d’une manière substantielle l’amélioration des conditions de vie de la population. Visiblement, Ces vingt cinq problèmes qui apparaissent comme un péché originel, constituent un cancer maligne qui a pris le temps de se développer sur le pied de la chefferie. quelle que soit l’intelligence qu’on pourrait placer à la tête de la chefferie, le Mwami Kalenga a fait remarquer qu’il ne peut y avoir des miracles aussi longtemps qu’il y a encore cette pesanteur. Aussi longtemps, a-t-il ajouté, qu’on ne sera pas à mesure d’apporter une thérapeutie appropriée, la Chefferie de Basile sera condamnée à la pauvreté au majuscule. D’où, la nécessité de proposer au cours de la deuxième journée de ces travaux par les participants, les pistes de solutions pour permettre à la Chefferie de sortir de ce bourbier. Encore faut-il que cette thérapeutie soit adaptée à la maladie diagnostiquée pour espérer avoir un résultat escompté.

Catégories : Activités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *