victoza lantus « Réfléchir sur les mécanismes de durabilité des Conseils Locaux pour la Securité de Proximité(CLSP) et leurs contributions dans la sécurité, la justice et le développement local et provincial », telle est la thématique qui a réuni pendant deux jours du 28 au 29/08/2019 à l’Hotel PANORAMA autour d’une table ronde entre les organisations de sociétés civiles, le Gouvernement, les Honorables Députés provinciaux et les scientifiques. Ceci, sous l’initiative du Ministère Provincial ayant en charge la Sécurité en partenariat avec SOS IJM et avec le financement de CORDAID. C’est dans ce cadre que le Mwami Kalenga, Chef de Chefferie de Basile et certains Chefs de Secteurs ont été invités pour apporter leurs contributions dans cet espace d’échanges. Pendant deux jours, les participants ont décortiqué le Décret du Premier Ministre n° 13/041 du 16/09/2013 portant création, organisation et fonctionnement des conseils locaux pour la sécurité de proximité. Un constat majeur: tous les participants ont constaté que 6 ans après la promulgation de ce décret, l’opérationnalisation des CLSP dans différentes Entités Territoriales Décentralisées pose encore problème surtout dans des ETD qui sont loins du chef lieu de la Province. Or, la sécurité est le pilier principal de tout développement durable de toute entité. Ne pas chercher à installer ces CLSP dans différentes ETD suivant l’esprit et la lettre du décret précité, cela veut dire laisser libre cours à l’insécurité dans la Province en général. Que dira le Gouverneur de Province à la fin de son mandat si rien n’est fait alors qu’il avait, lors de la présentation de son programme à l’Assemblée Provinciale, soutenu que la sécurité, sera sa priorité des priorités. La signature d’arrêté par l’autorité provinciale fixant l’organisation et le fonctionnement de fond relatif au CLSP ainsi que l’installation des CLSP dans toutes les ETD de la province paraient donc aux yeux des participants à cette table ronde comme des exigences majeures pour la mise en œuvre effective du décret de Premier Ministre ci-haut fait allusion si nous voulons bien apporter des réponses appropriées pour contenir l’insécurité dans nos différentes ETD en particulier et dans la Province du Sud-Kivu en général. Cependant, à la première recommandation, la question de source de financement se pose pour faire fonctionner d’une manière durable ces structures. Le Gouverneur de Province du Sud-Kivu doit donc parer au tout pressé pour lier la parole à l’acte afin de se conformer à son programme par rapport à la question de sécurité.

Catégories : Activités

0 commentaire

Laisser un commentaire

conhecer pessoas próximas Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loandjili ivermectin head lice oral

bonus gratis casino Piombino