C’est ce qu’on peut lire sur le calicot qui a servi comme support au message à faire véhiculer à toutes la population et autorités de Bukavu en particulier et du sud-Kivu en general lors de la marche qu’ils ont tenu du Bureau de la société civile jusqu’au Gouvernorat de la province en passant par l’Assemblée provinciale.(voir les photos en annexe). C’est donc de cette manière en donnant une réponse du berger à la bergère que les ressortissant de Basile vivant à Bukavu se sont exprimés aujourd’hui au travers une marche de colère contre les agissements de certains fils considérés comme des aigris et égarés vis à vis de leur Mwami. Prévue à 09h à partir du bureau de la société civile, les partisans de la marche d’acharnement contre le Mwami Kalenga se sont vus étouffés et engloutis au vue de leur petit nombre insignifiant par une très grande masse de ressortissants de Basile venus de tous les horizons de Bukavu. La marche d’acharnement s’est transformée à une marche de soutien au Mwami et à tous les actions de développement qui sont en train d’être réalisées en Chefferie de Basile sous son règne. La déclaration de trois pages a suffit pour remettre en cause tous les arguments que ces fils égarés ont voulu faire valoir dans leur mémorandum, fabriqué sur fond d’intoxications, de mensonges et de désinformations a-t-il soutenu le porte parole de cette marche.

QUELLES SONT LES LECONS A RETENIR?

Il y a lieu donc d’affirmer qu’au regard de cette grande mobilisation spontanée des ressortissants de Basile vivant à Bukavu à cette marche de soutien au Mwami Kalenga et aux actions de développement qui sont en train d’être réalisées en Chefferie de Basile, l’on peut facilement déduire qu’il y a une réelle harmonie et une communion parfaite entre les Basile vivant à Bukavu et leur Chefferie d’origine autour de leur Mwami. Chercher à vouloir nier cette réalité serait une façon de se construire des illusions en croyant que la chefferie de Basile va couler comme un château de cartes en se transformant en secteur parce que tel a dit. Les ressortissants de la Chefferie de Basile vivant à Bukavu ont démontré aujourd’hui qu’ils ont un attachement profond à leur Chefferie et leur Bwami. Un attachement qui s’est construit avant, pendant et après la colonisation. Ceux qui sont à la recherche du pouvoir en voulant déstabiliser la Chefferie de Basile feront mieux d’emprunter d’autres voies plus légales et plus responsables qui vont leur donner une notoriété auprès de la population. Mieux serait qu’ils puissent se préparer aux élections législatives, provinciales et locales en 2023 s’ils veulent réellement être considérés comme des représentants du peuple ayant mandat de parler au nom et pour le compte des Basile dans différentes instances.

Catégories : Activités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *