Luohe anti nausea maxolon « …..L ‘élan de construction des marchés va se poursuivre dans toutes les grandes agglomérations déjà ciblées dans la Chefferie pour non seulement booster l’économie locale mais également encourager le commerce pour rendre beaucoup plus fluide le circuit financier afin d’améliorer les conditions de vie de la population ». Voilà, ce qu’avait déclaré, le 29/07/2017, Mwami Kalenga après la construction des marchés de Mulambozi et Kaganda(dans le groupement de Bashimwenda iyo’o) ainsi que de Powe dans le groupement de Bawanda. Cette déclaration s’était inscrit sur la droite ligne des orientations qu’avaient proposées le Chef de Chefferie en terme de pistes des solutions dans son rapport d’itinérance de 46 pages au regard des défis économiques relevés après sa tournée officielle dans toute la Chefferie de Basile de juillet 2016 – Mars 2017. le Mwami Kalenga a été rejoint dans cette vision par les participants au forum budgétaire de la Chefferie organisé du 13 au 14/10/2017. Réconforté et soucieux de prendre de l’envol dans sa vision, le Mwami Kalenga, accompagné d’une vingtaine de personnes dont plusieurs Chefs de groupements et gardiens de coutume, a repris son bâton de pèlerin le 06/12/2017 pour se relancer dans la construction des nouveaux marchés dans son Entité. Plus d’un mois(date retour à mwenga-centre le 11/01/2018)et privé de deux fêtes( Noël et de fin d’année)à côté de sa famille, le Mwami Kalenga, plus que déterminé, a decidé d’atteindre l’objectif qu’il s’est assigné.Deux centres ont été ciblés au regard des moyens qui étaient disponibles à savoir: les marchés de Mutwanga(Ngando) dans le groupement de Balobola(+/- 22 Kms, au nord-est de Mwenga Centre) et Kakanga dans le groupement de Bizalugulu(+/- 95Kms, au nord-ouest de Mwenga centre). Sous les intempéries en cette période de mois de décembre et janvier, fortement pluvieuse dans la région, le mwami kalenga, avec toute sa délégation, n’a pas hésité, devant les monts et vallées, de faire les pieds,seul moyen de transport, pour atteindre ces lieux afin de procéder personnellement au lancement et à la supervision des travaux de construction de ces marchés. Si ce courage et cette détermination méritent d’être salués, le pari par contre n’est pas encore gagné. Depuis le mois de juillet de l’année passée, la Chefferie vient de construire six marchés soit une moyenne d’un marché par mois. Des efforts sans doute à encourager au regard des maigres recettes locales qu’elle mobilise et de l’enveloppe de rétrocession qu’elle perçoit mensuellement et irrégulièrement du gouvernement central. Autrement dit, si cet élan continue ainsi, il faut encore 14 mois pour arriver à construire 20 marchés dans les différents centres concernés sans compter d’autres hangars qui peuvent être ajoutés par ci par là. Visiblement, la route reste encore longue et le Mwami Kalenga a sans doute du pain sur la planche. Seul son esprit d’entreprise pourra l’aider à y arriver. Entre une vision et sa matérialisation, il y a donc un prix à payer.

Catégories : Activités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Hoffman Estates royal vegas 2020 Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

http://3dmission.com/13-cat/casino_37.html

ivermectin pour on for cattle